[Réveillon] Repas vegan de réveillon

reveillon-2reveillonQue de retard à rattraper… 24 décembre, 16h, j’étais encore en train de jongler entre la rédaction de la thèse et la préparation du réveillon… Puis je suis tombée dans un trou noir la semaine suivante, où je n’ai pas touché un ordinateur de la semaine. Une semaine de cuisine et de bière, que demander de plus (à part des chapitres qui s’écrivent tous seuls) ? Cette année, pour la première fois, je prépare le réveillon. Vous me direz, dans mon cas, ça n’est pas vraiment un challenge, puisque nous étions deux à réveillonner : ma mère et moi. Alors pour corser les choses, j’ai tenté de tout faire moi-même de A à Z… L’objectif, c’était de faire une sorte de plateau repas où tout, de l’apéro au dessert, serait apporté en une seule fois sur la table, histoire de pouvoir me poser avec un verre de vin et ne plus avoir à me relever (aheum). Pari réussi.

reveillon-2

On commence avec la salade. Un peu de jeunes pousses, de pomme et de céleri branche détaillé en tous petits morceaux. Le tout accompagné de grenade fraîche, de raisins secs et de cranberries. On ajoute à ça des zestes de citron bergamote, des amandes et des noix concassées. Enfin, on réalise une vinaigrette à base d’huile de noix, de moutarde, de jus de citron bergamote et de jus de clémentine. C’était plutôt cool.

reveillon-3

Ensuite, vient le plat principal, composé d’une terrine faite maison. Je n’aime pas vraiment parler de « foie gras végétal », vu que je n’ai jamais trop apprécier le goût de la version non-végétale. Disons que c’est une terrine… forestière. Il y a du tofu lactofermenté et du tofu fumé, qui ont été mélangés avec des cèpes, des châtaignes, du poivre, un peu de 4 épices et… un peu de Montbazillac.

Pour le plat qui l’accompagne : un « mille-feuilles » de patate douce violette, de potimarron, de confit d’oignon et de shitakés. La présentation s’est totalement effondrée car, au dernier moment, je me suis dit qu’il fallait avoir des textures différentes, et donc une purée plus liquide au milieu… Sauf qu’une purée plus liquide, quand t’essaye de la monter en mille-feuilles, ça fait SPLOUSH. Aucun regret cependant, ça en valait vraiment la peine côté goût et texture. La patate douce est simplement écrasée avec un peu de tamari, tandis que le potimarron est mixé avec du bouillon de légume et du miso blanc, on ajoute par dessus une couche de confit d’oignon, puis on termine par une poêlée de shitakés, tout simplement poivrés et légèrement salés. Les goûts vont plutôt bien ensemble, si c’était à refaire, il faudrait tout simplement servir le potimarron à côté du mille-feuille (dressé avec un emporte pièce que j’ai fabriqué avec du carton et du cellophane, je tiens à le préciser).

reveillon-4
SPLAASCH

Le tout était accompagné d’une super sauce forestière composée de farine de sarrasin, de raisins secs infusés dans du Tarry Souchong, d’oignons rouges et de châtaigne… Une super découverte, qui vaut bien un post à part avec la recette détaillée !

Et enfin, le dessert… Qui lui aussi a sa recette détaillée. Une verrine de potimarron sucré aux épices, de crème onctueuse à la châtaigne, et de compotée de poire et de châtaigne à la vanille…

reveillon

Publicités

3 réflexions sur “[Réveillon] Repas vegan de réveillon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s