(no)cheese-cake matcha, sésame noir & gingembre (sans lactose)

Cheese cake matcha sésame noir gingembre vegan sans lactose

Cela fait un petit bout de temps que j’avais envie de tester le cheese cake végétal (sans produits laitiers, donc), mais les recettes trouvées ici et là ne me convenaient pas vraiment. Soit le cheese-cake était à base de tofu, mais demandait une cuisson, soit il était cru, mais demandait un blender assez puissant pour transformer des noix de cajou trempées en une pâte lisse et sans morceaux. Ayant déjà fait quelques expérimentations de dessert plutôt convaincants avec du tofu soyeux je me suis finalement lancée pour un (no)cheese-cake « from scratch ». Parce que quand j’ai l’occasion de recevoir une amie doctorante alors qu’on vient toutes deux de rendre nos « rapports d’état d’avancement de la thèse » (un terme pompeux pour dire qu’on quémande un an de plus pour rédiger), il faut bien un peu de nourriture réconfortante…

Voilà donc la recette pour un petit cheese-cake (j’ai utilisé un tupperware carré en guise de moule). Comme d’habitude, il s’agit plutôt d’un compte rendu de mes bidouillages et tâtonnements (Que veux-tu, après 16 mois d’enquête à tenir un carnet de terrain quotidien, j’ai un goût prononcé pour les comptes rendus). Plutôt que de suivre la recette à la lettre, je t’invite vivement à tâtonner, goûter, modifier… parce que le bricolage, c’est quand même ce qu’il y a de plus marrant en cuisine.

(no)Cheese-cake matcha, sésame noir & gingembre.

Étage 1
— des biscuits secs
— 1 petite CC de matcha en poudre
— 2 CS de poudre d’amande

Commentaire : c’était galère de trouver les biscuits dont j’avais besoin (sans sucre, sans blé, sans lactose… et pas chers), donc j’ai recyclé 2 tranches de ma génoise à l’amande que j’ai laissé sécher pour qu’elle durcisse avant de l’émietter. Mais si t’as pas d’allergie alimentaire particulière, je te conseille plutôt de choisir des biscuits simples, au goût peu prononcé, et d’éviter les spéculoos si tu utilises déjà du matcha, du sésame noir et du gingembre.

Étage 2
— 400 gr de tofu soyeux
— 1 CS de sirop d’agave
— 2 cc de matcha

Commentaire : les quantités données ici donnent un cheese-cake peu sucré et assez fort en matcha. Selon les goûts et la qualité du matcha utilisé, il est préférable de commencer par une seule cc de matcha et d’ajuster par la suite, en rajoutant du thé ou du sirop d’agave (ou tout autre sucre choisi).

Étage 3
— 1 cc bombée de pâte de sésame noir
— 1/2 cc de gingembre moulu
— 1 cc de fécule de maïs
— 1/2 cc d’agar agar.
— 100 ml de lait de soja

Commentaire : la cuillère de fécule de maïs sert à épaissir la préparation, de sorte que, lorsque tu la verses sur le tofu, ça ne se barre pas partout. Mais selon le moule que tu utilises, ça rend le tout un peu compliqué à étaler de manière uniforme. Donc, pour un rendu plus net, on peut supprimer la fécule de maïs et ajouter un peu d’agar-agar.

***

Rien de compliqué, peu de cuisson, mais il vaut mieux s’y prendre un peu à l’avance : la première étape consiste à égoutter le tofu soyeux. Chacun.e sa méthode, de mon côté je le coince entre deux plateaux de germoir et je pose des bocaux pleins par-dessus pendant une matinée.

Pour commencer, si, comme moi, tu fais avec les moyens du bord, il est préférable de recouvrir le moule utilisé de papier sulfurisé pour faciliter le démoulage. Pour le premier étage de pâte, il suffit de mélanger tous les ingrédients et de tasser. Si ta préparation est trop sèche et ne colle pas, deux solutions : partir du principe que l’humidité du tofu lui permettra très largement de s’agglomérer, ou mélanger le tout avec une petite cc de purée d’oléagineux.

La partie principale du cheese-cake est très facile à réaliser : il suffit de mixer le tofu, le matcha et l’agave ensemble, rien de plus. N’oublie pas de goûter à plusieurs reprises pour ajuster l’équilibre matcha/sucre. Une fois que tout est bon, tu verses le tout sur la pâte, tu répartis le tout bien comme il faut, et tu mets au frigo le temps de faire la suite.

Dans une casserole, tu mélanges tous les ingrédients du troisième étage, et tu fais chauffer à feu doux jusqu’à ébullition. Tu laisses cuire quelques instants. Tu laisses tiédir hors du feu (il ne faut pas non plus que ça refroidisse trop, sinon l’agar-agar va commencer à agir dans la casserole). Une fois le mélange tiédi, tu peux le verser sur le reste du cheese-cake, et laisser le tout reposer au réfrigérateur quelques heures.

Et… VOILA. T’as plus qu’à te plaindre que la revue de littérature c’est trop nul en t’armant d’une assiette et d’une petite cuillère. C’était facile, non ?

A tester : remplacer l’étage de sésame noir par un coulis de framboises.

Cheese cake matcha sésame noir gingembre vegan sans lactose

Publicités

Une réflexion sur “(no)cheese-cake matcha, sésame noir & gingembre (sans lactose)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s